L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
Accueil du siteLa situationAirRéponses
La situation
Air
Réponses

Rôle des énergies renouvelables

Thème Air ambiant - Edition 2015
Nouveau !
Dernière mise à jour : 06/09/2004

Actuellement, la production d’électricité et les transports sont les principaux secteurs responsables de la pollution atmosphérique.

Par contre, les efforts accomplis sur les émissions des véhicules ne compensent pas l’augmentation de la pollution engendrée par l’accroissement du trafic automobile.

Le pétrole représente à lui seul 36% de l’énergie utilisée dans le monde. Viennent ensuite le charbon (25%), le gaz (17%), l’énergie hydraulique (6%) et l’énergie nucléaire (5%). Les autres formes d’énergie (biomasse, énergie solaire et éolienne) ne représentent qu’à peine 11% du total.

Les sources d’énergies renouvelables peuvent se répartir en sept domaines différents présentés ci-dessous.

Les biocarburants et biocombustibles

Le développement de la production de biocarburants a été favorisé en France par une exonération partielle de la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP). Ils sont d’origine végétale (diester, à partir de l’huile de colza et l’éthanol).

Par ailleurs, le Décret n°96-335 du 18 avril 1996 détermine l’incorporation obligatoire des composés oxygénés dans les carburants avant le 1er janvier 2000 et un taux renforcé d’oxygène pour les carburants utilisés par les véhicules des flottes captives dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants.

Le bois est le biocombustible le plus ancien utilisé par l’homme, il est aujourd’hui une énergie incontournable dans la lutte contre l’effet de serre et la préservation des ressources naturelles.

A titre d’exemple : le Bois Energie

La volonté de développer en Poitou-Charentes le bois-combustible est née grâce à la promotion de chaudières automatiques au bois et le développement de la filière d’approvisionnement et de matériel. Les émissions polluantes évitées sont de l’ordre de 41 860 tonnes entre 1992 et 1999.

Le Plan Bois Energie initié en Poitou-Charentes depuis 1994, vise un triple objectif :

  • soutenir la création de nouvelles chaufferies bois,
  • structurer la filière par l’organisation de l’approvisionnement et la maintenance des chaufferies,
  • impulser l’émergence d’une offre de matériel de petite puissance adapté aux besoins ruraux.
Chaudières automatiques à bois déchiqueté
Chaudières automatiques à bois déchiqueté

La filière du bois déchiqueté offre un moyen efficace et économique de valoriser les déchets de bois, habituellement laissés en forêt ou brûlés à l’air libre. La technologie des chaudières automatiques à bois déchiqueté, mais aussi des autres technologies utilisant le bois est en nette progression (111 installations en 1999 en Poitou-Charentes).

La géothermie

D’après le Syndicat des Energies Renouvelables, la géothermie est une énergie classée par convention parmi les énergies renouvelables. La chaleur profonde de la terre qui n’est pas ou peu exploitée aujourd’hui mais qui le sera probablement demain est une ressource quasi-renouvelable à l’échelle de l’humanité. Les couches les plus superficielles peuvent être exploitées par des pompes à chaleur ; elles peuvent se recharger chaque année sous l’action du soleil ; l’énergie produite peut être alors considérée comme renouvelable si la source d’électricité alimentant la pompe est elle-même renouvelable. On distingue au sein de la géothermie :

  • une filière moyenne et haute température productrice directement d’électricité,
  • une filière basse température alimentant un réseau de chaleur,
  • une filière très basse température, superficielle, avec pompe à chaleur pour climatiser des locaux.

Des forages géothermiques existent en région Poitou-Charentes (à Saujon, Rochefort, Jonzac et la Roche Posay) mais ne font l’objet que d’une exploitation à des fins médicales.

L’énergie éolienne

Cette énergie est en pleine croissance, et apparaît comme un mode de production fiable. Elle est peu utilisée en Poitou-Charentes, sauf de manière expérimentale à Saint Maixent, mais des projets terrestres et off-shore sont à l’étude sur le littoral charentais.

L’électricité photovoltaïque

Elle constitue un réel potentiel au niveau régional notamment au niveau de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres. En effet, le taux d’ensoleillement de ces deux départements permettrait selon l’ADEME une production d’électricité tout à fait intéressante.

L’énergie solaire thermique

Elle fait l’objet d’un nombre croissant d’installations aussi bien dans les collectivités que chez les particuliers. L’ ADEME dénombre une cinquantaine de dossiers par an.

A titre d’exemple : le Programme régional de promotion du chauffe-eau solaire individuel

Naturellement propre, l’énergie solaire contribue à préserver l’environnement. Aucune fumée, aucun bruit, aucune nuisance, aucun déchet toxique créé ni aucun rejet de gaz polluants tels que le CO2, elle participe au développement des politiques de lutte contre l’effet de serre et de maîtrise de l’énergie et à la préservation des ressources énergétiques traditionnelles.

En région, le Conseil Régional Poitou-Charentes et l’ ADEME mènent une politique active de promotion du chauffe-eau solaire individuel. Ainsi, 33 entreprises adhèrent à la Charte Qualisol et de nombreux chauffe-eau solaires sont installés chez les particuliers.

L’hydroélectricité

Du fait du faible encaissement des bassins versants dans la région Poitou-Charentes, la production hydroélectrique régionale se cantonne à quelques unités disparates sur les principaux cours d’eau régionaux, notamment sur la Vienne au niveau de l’Isle Jourdain et de Châtellerault.

L’architecture bioclimatique

Elle correspond à un habitat où les matériaux naturels permettent une faible déperdition d’énergie, associé à l’électricité voltaïque ou aux bio-énergies.

L’utilisation de ces différentes sources d’énergies permettra de diminuer le recours aux énergies fossiles qui risquent d’être en voie d’épuisement d’ici quelques générations et devrait diminuer de façon sensible les émissions de polluants dans l’atmosphère tant au niveau local que planétaire.

Le développement des énergies renouvelables présente des avantages certains sur la diminution des rejets polluants atmosphériques mais peut être à l’origine d’autres types de nuisances (paysage pour les éoliennes et le solaire par exemple).

  •  Voir sur l'Environnement en Poitou-Charentes : les éléments de Contexte régional associés
  •  Pour aller plus loin
  • Effet de serre : À l’origine, l’effet de serre est un phénomène naturel. Environ la moitié de l’énergie émise par le soleil est absorbée par la Terre, le reste est émis sous la forme de rayonnements infrarouges. Or les gaz à effet de serre (GES) empêchent une grande partie de cette chaleur de s’échapper dans l’espace. Sans les GES, la température moyenne du globe terrestre serait de 35°C plus basse. Pour comparaison, sur la planète Mars, où les GES sont absents, la température au sol est de -38°C. A l’opposé, sur la planète Vénus, où les GES sont très abondants, elle dépasse les 300°C.
Publications | Plan du site | Mentions légales | Cadenas fermé