L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
Accueil du siteEnvironnement et santéMonoxyde de carbone (CO)
Environnement et santé
Monoxyde de carbone (CO)

Recommandations à suivre

Dernière mise à jour : 2006

Les consignes de sécurité en cas d’accident dû au monoxyde de carbone sont simples :

1. Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres.

2. Faire évacuer les locaux et vider les lieux de leurs occupants.

3. Appeler les secours : les pompiers (18) ou le SAMU (15)

4. Ne réintégrer les locaux qu’après le passage d’un professionnel qualifié qui recherchera la cause de l’intoxication et proposera les travaux à effectuer.

5. Contacter la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales du département ou, pour Paris et les départements 92, 93 et 94, le Laboratoire Central de la Préfecture de Police. Ces services sont en mesure de vous donner des informations complémentaires.

Source : Direction générale de la santé, avril 2005

La prévention individuelle

La prévention passe par l’entretien des appareils, qui doit être réalisé par un professionnel qualifié. Un détecteur spécifique du monoxyde de carbone pourrait faciliter la mise en évidence d’une pollution anormale de l’atmosphère par ce gaz. Dix conseils pratiques de tous les jours :

1. Faites entretenir votre chaudière par un professionnel qualifié.

2. Veillez à ce que le conduit de cheminée soit en bon état si la chaudière est raccordée et que sa vacuité est totale. Un ramonage est obligatoire deux fois par an.

3. Vérifiez que l’évacuation des fumées s’effectue en dehors de l’immeuble. Attention, les appareils mobiles de chauffage d’appoint fonctionnant au butane, au propane, au pétrole ne doivent être utilisés que par intermittence exclusivement dans des locaux ventilés. Ils doivent être munis de dispositifs de sécurité avec contrôle d’atmosphère.

4. Ne vous chauffez jamais avec des panneaux radiants prévus pour des locaux de grand volume très ventilés, même s’ils sont munis de sécurité, ni avec des radiateurs de camping destinés à l’extérieur, ni en allumant le four de la cuisinière, porte ouverte. Ne vous chauffez ABSOLUMENT JAMAIS avec des appareils radiants de chantier dépourvus de tout dispositif de sécurité.

5. Les appareils neufs fonctionnant au gaz naturel doivent obligatoirement présenter le marquage CE et pour certains appareils de cuisson haut de gamme, la marque NF GAZ Sélection

6. N’utilisez les petits chauffe-eau sans évacuation de fumées que de façon intermittente et pour une courte durée, de 8 minutes maximum. Ils doivent être installés dans une pièce suffisamment grande et aérée. Le volume minimal pour une pièce doit être de 8 m3 lorsqu’on utilise un appareil de cuisson et de 15 m3 avec un petit chauffe-eau. Ils sont interdits dans une salle de bains ou une douche, une chambre à coucher ou une salle de séjour, et dans les logements d’une seule pièce.

7. Il est interdit d’installer une hotte raccordée à l’extérieur dans une pièce où se trouve également un appareil raccordé à un conduit de fumée. Cela peut perturber gravement le fonctionnement de celui-ci. Préférez une hotte à recyclage d’air et consultez un installateur (il peut se produire des perturbations).

8. En cas d’installation collective de Ventilation Mécanique Contrôlée, veillez à ce que le gestionnaire de votre immeuble fasse effectuer l’entretien et les vérifications des dispositifs de sécurité individuels et collectifs.

9. Les appareils récents à gaz raccordés à un conduit de fumée en tirage naturel, possèdent désormais un système de sécurité contre le refoulement des produits de combustion, appelé Système permanent d’observation du tirage thermique, dont le fonctionnement doit être testé lors des opérations d’entretien.

10. Nettoyez régulièrement les brûleurs de votre cuisinière à gaz (on doit voir une flamme bleue et courte dans chaque orifice). S’ils sont encrassés le mélange air gaz ne s’effectue pas dans de bonnes conditions et le brûleur peut s’éteindre, notamment quand il est au ralenti. Une flamme bien réglée ne doit pas noircir le fond des casseroles.

Source : Direction générale de la santé, Sous direction Gestion des risques et des milieux, octobre 2004
  •  Pour aller plus loin
  • Monoxyde de carbone : Gaz incolore et inodore, peu soluble dans l’eau, très toxique (il bloque le site de l’oxygène dans l’hémoglobine provoquant ainsi l’asphyxie). Il provient de la combustion incomplète des combustibles et carburants. Il constitue un bon indicateur d’exposition à la circulation automobile.
Publications | Plan du site | Mentions légales | Cadenas fermé