L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
Accueil du siteLes enjeuxPaysages
Les enjeux
Paysages

Liens avec d’autres enjeux environnementaux

Dernière mise à jour : 23/05/2006

Patrimoine naturel :

Les paysages sont indissociables des milieux naturels qui les composent et des fonctions écologiques qu’ils recouvrent. Leur transformation (pour usage agricole ou aménagement urbain) est souvent synonyme de fragmentation des écosystèmes. Les zones de bocages et de prairies par exemple sont essentielles pour la préservation de la biodiversité. Les haies abritent de nombreuses espèces animales. Elles offrent un habitat et des réserves de nourriture, en période de reproduction, d’hivernage ou de migration. Et plus qu’un habitat, le maillage des haies, bosquets et vieux arbres remplit des fonctions de corridors biologiques entre différents milieux.

Femelle de Pie grièche dans les ronces (Chamaloc,Drôme).
Femelle de Pie grièche dans les ronces (Chamaloc,Drôme).

Les paysages jouent donc un rôle majeur dans le maintien de ces corridors écologiques. Il est alors important de reconstituer ou de protéger un réseau maillé d’espaces naturels (milieux remarquables, bois et forêts, bordures de cours d’eau, haies vives bocagères, parcs urbains..). Cela participe au maintien de la biodiversité en établissant des continuités entre différents sites. Mais si les espaces incontournables sont bien identifiés, les espaces de liaisons sont moins bien définis.

En Poitou-charentes, différents types d’habitat présentent un grand intérêt écologique : les zones humides, les bocages, les prairies, les forêts de feuillus … La raréfaction des bocages a eu une influence directe par exemple sur les populations de Pie-Grièche écorcheur, qui trouvaient là un milieu pour nicher ou s’alimenter. http://www.observatoire-environneme...

Eaux continentales :

Certains paysages jouent également un rôle dans le cycle de l’eau. ŸLes haies, en particulier, freinent le ruissellement des eaux et favorisent leur infiltration dans le sol (plantées parallèlement à la pente, elles canalisent l’eau jusqu’à la rivière ; plantées perpendiculairement, elles limitent l’érosion, permettent le rechargement des nappes souterraines, piègent les nitrates). Les haies modèrent également les effets des épisodes de sécheresse en coupant l’action du vent.

La région Poitou-Charentes souffre d’un déficit chronique de la quantité d’eau en période d’étiage. Des assecs importants peuvent, pendant une période limitée, modifier certains paysages. http://www.observatoire-environneme...

De la qualité des zones humides dépend souvent celles des eaux souterraines. De par leur fonction d’épuration naturelle, elles permettent de recharger les nappes en eau de qualité. La végétation qu’elles abritent limite des substances comme les nitrates. Les ripisylves prélèvent ainsi entre 20 et 50 kilogrammes d’azote par hectare et par an. De même, 1 hectare de roseaux absorbe 600 kg de nitrate par an (Source : ifen).

Vallées du Thouet et de ses affluents.
Vallées du Thouet et de ses affluents.

Leur maintien est aussi un atout pour réguler les crues saisonnières : elles absorbent l’eau en période de pluies (donc contribuent à la lutte contre les inondations) et la restituent en période de sécheresse.

  • Ripisylves : Formation végétale qui se développe sur les bords des cours d’eau ou des plans d’eau situés dans la zone frontière entre l’eau et la terre (écotones). Elle est constituée de peuplements particuliers du fait de la présence d’eau pendant des périodes plus ou moin longues (saules, aulnes, frênes en bordure, érables et ormes plus en hauteur, chênes pédonculés, charmes sur le haut des berges). On distingue : le boisement de berge (généralement géré dans le cadre des programmes d’entretien des rivières) situé à proximité immédiate du lit mineur, et la forêt alluviale qui s’étend plus largement dans le lit majeur. La nature de la ripisylve est étroitement liée aux écoulements superficiels et souterrains. Elle exerce une action sur la géométrie du lit, la stabilité des berges, la qualité de l’eau, la vie aquatique, la biodiversité animale et végétale.
Publications | Plan du site | Mentions légales | Cadenas fermé