L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
Accueil du siteLes enjeuxEaux continentales
Les enjeux
Eaux continentales

Liens avec d’autres enjeux environnementaux

Thème Eau - Edition 2015
Nouveau !
Dernière mise à jour : 06/07/2006

Eaux marines :

L’Anse de l’Aiguillon.
L’Anse de l’Aiguillon.

Situé à l’aval du cheminement de l’eau, le littoral subit l’ensemble des pollutions et les variations quantitatives ou qualitatives d’arrivée d’eaux douces continentales. La majeure partie des polluants d’origine urbaine, agricole ou industrielle, rejetés dans l’environnement, parvient donc au milieu marin, soit indirectement par les rivières, le ruissellement, soit directement par les rejets en mer.

La région possède sur son territoire 4 estuaires : celui de la Gironde, de la Charente, de la Sèvre niortaise, et de la Seudre. Tous renferment des zones humides remarquables
(ZNIEFF, Natura2000, sites classés, réserves naturelles).

L’île de Ré et l’île d’Oléron délimitent des zones abritées appelées pertuis : pertuis Breton, pertuis d’Antioche et pertuis de Maumusson. Le temps de séjour des eaux dans les Pertuis charentais est de plusieurs jours à plusieurs semaines et donc l’accumulation de contaminants est un élément dans les risques.

La conformité de certaines zones de baignades en mer dépend aussi de la qualité des eaux continentales qui s’y déversent.

Patrimoine naturel :

Utriculaire Commune.
Utriculaire Commune.

Un certain nombre de nappes d’eau souterraines entretiennent d’étroites relations avec les rivières (nappes alluviales) et les zones humides. Une baisse du niveau d’eau dans ce type d’aquifère est susceptible d’entraîner une baisse du niveau d’eau dans les écosystèmes associés. Ce phénomène peut avoir des conséquences importantes sur la vie aquatique et sur les équilibres de la faune et de la flore.

Les zones humides, les mares et étangs, tourbières, cours d’eau, vallées, etc. sont autant de milieux de vie, qui vont être également influencés par la qualité de l’eau. Certaines espèces animales et végétales sont particulièrement sensibles aux pollutions du milieu, tels le poisson : la Grande Alose (Alosa alosa), et la plante : l’Utriculaire commune (Utricularia vulgaris). Dans les cours d’eau, le développement excessif de la végétation (= eutrophisation, lié à l’enrichissement abusif en nitrates et en phosphates) modifie également l’équilibre des écosystèmes.

Les zones humides sont bien représentées en région, surtout les zones humides littorales telles le Marais de Rochefort et le Marais de Brouage, alors que les zones humides continentales représentent moins 1% de la superficie de la région.

Les zones humides sont un des milieux les plus riches de la région par leur diversité et leur productivité biologique. Plus du quart des plantes protégées en Poitou-Charentes appartient à ce type de milieu. http://www.forum-marais-atl.com/

Paysages :

La Vallée de la Vienne.
La Vallée de la Vienne.

L’eau est l’une des caractéristiques paysagères de la région. Elle lui confère de nombreux paysages singuliers, rencontrés nulle part ailleurs, comme la Venise Verte (secteur très localisé du Marais poitevin) ou le Pinail (près de Poitiers).

Les marais littoraux sont également très présents. Enfin, les principaux cours d’eau (Clain, Charente, Thouet, Sèvre Niortaise, Vienne, etc.) contribuent au dessin des paysages de vallées, particulièrement riches et diversifiés dans la région.

Entre terre et mer, par la diversité du sol et du sous-sol, la région Poitou-Charentes multiplie les paysages typiques et variés, rassemblant une grande partie des contrastes qui dessinent la France. http://www.observatoire-environneme...
  • Pollution : Dégradation de la qualité d’un produit ou d’un milieu qui affecte son aptitude à certains usages ou à servir de support à la vie de certains organismes.
  • Polluants : Substance responsable d’une pollution ou susceptible de provoquer une pollution si elle est introduite en quantité excessive dans un produit ou un milieu.
  • Eau souterraine : Toute eau présente dans le sous-sol.
  • écosystèmes : Ensemble écologique constitué par les éléments inertes d’un milieu (sol, eau, etc.) et des êtres vivants, entre lesquels existent des relations énergétiques, trophiques, etc.
  • Eutrophisation : Phénomène qui affecte les milieux aquatiques (doux et hyalin), essentiellement les lacs, mais aussi les étangs, et les rivières. Il peut être soit naturel soit provoqué par des apports dus aux activités humaines. L’eutrophisation se traduit pour certaines espèces de la flore aquatique (algues) par une prolifération sous l’influence de la photosynthèse, due à un accroissement important de la teneur des eaux en matières nutritives. Les eaux passent de l’état oligotrophe à l’état eutrophe. Un déséquilibre se produit entre les eaux de surface qui s’oxygènent par aération et photosynthèse et les eaux profondes où les matières organiques sont décomposées ce qui consomme de l’oxygène.
  • ZNIEFF : L’inventaire des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique, identifie, localise et décrit la plupart des sites d’intérêt patrimonial pour les espèces vivantes et les habitats. On distingue les ZNIEFF de type 1 qui correspondent à des sites précis d’intérêt biologique remarquable (présence d’espèces ou d’habitat(s) de grande valeur écologique) et les ZNIEFF de type 2, grands ensembles naturels riches. Les zones de type 2 peuvent inclure plusieurs zones de type 1. (EIDER-IFEN)
Publications | Plan du site | Mentions légales | Cadenas fermé