L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
La situation
Déchets
Etat

Les déchets du Bâtiment et des Travaux Publics

Thème Déchets - Edition 2016
Nouveau !

Une partie des déchets du Bâtiment et des Travaux Publics sont des déchets inertes. La plupart ont un impact direct faible sur l’environnement en dehors de leur transport.

Ils proviennent des activités de construction, de réhabilitation et de démolition liées au secteur du bâtiment ainsi qu’aux activités liées à la réalisation et à l’entretien d’ouvrages publics (routes, ponts, réseaux...).

Pour le secteur du bâtiment, ce sont :

  • le béton
  • les briques
  • les tuiles
  • les céramiques
  • les carrelages
  • les matériaux à base de gypse.

Pour le secteur des travaux publics, ce sont principalement des cailloux, des terres et des déblais, ainsi que des déchets minéraux de démolition d’ouvrages d’art et de génie civil.

Quant aux enrobés des activités routières, ils sont classés en fonction de leur composition (enrobés goudronnés, bitumineux, aimantés, avec ou sans métaux lourds...) en : « déchets inertes », « déchets dangereux » ou « déchets banals ».

Les déchets inertes issus des travaux de VRD (Voirie Réseaux Divers) sont les déblais de tranchées, de bordures de trottoirs, de pavés...

En Poitou-Charentes, le tonnage produit de déchets du BTP serait de 1,93 millions de tonnes dont 85% venant des Travaux publics.

Gisement des déchets de chantiers en Poitou-Charentes en 2003
Gisement des déchets de chantiers en Poitou-Charentes en 2003
  •  Pour aller plus loin
  • Déchets inertes : "Déchets qui ne subissent aucune modification physique, chimique ou biologique importante. Les déchets inertes ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune réaction physique ou chimique, ne sont pas biodégradables et ne détériorent pas d’autres matières avec lesquelles ils entrent en contact, d’une manière susceptible d’entraîner une pollution de l’environnement ou de nuire à la santé humaine." (Directive n°1999/31/CE du Conseil du 26 avril 1999). Ils sont essentiellement générés par les activités du bâtiment (construction, destruction…) et par l’exploitation de mines et de carrières (terrils, déblais, gravats…), bien que tous les déchets produits par ces activités ne soient pas strictement inertes (cas des plâtres).
  • Métaux lourds : On désigne par le terme "métaux lourds", les métaux qui ont une masse volumique supérieure à 4,5 g/cm3 (protocole relatif aux métaux lourds de la convention de Genève). Sont donc qualifiés de métaux lourds les métaux présentant un caractère toxique pour la santé et l’environnement : plomb (Pb), mercure (Hg), arsenic (As), cadmium (Cd), Nickel (Ni), zinc (Zn), manganèse (Mn),... Ils proviennent de la combustion des charbons, pétroles, ordures ménagères... et de certains procédés industriels particuliers. Ils se retrouvent généralement au niveau des particules (sauf le mercure qui est principalement gazeux). Les métaux s’accumulent dans l’organisme et provoquent des effets toxiques à court et/ou à long terme. Ils peuvent affecter le système nerveux, les fonctions rénales, hépatiques, respiratoires, ...Les effets engendrés par ces polluants sont variés et dépendent également de l’état chimique sous lequel on les rencontre (métal, oxyde, sel, organométallique). Ils contaminent également les sols et les aliments et s’accumulent dans les organismes vivants et perturbent les équilibres et mécanismes biologiques.
Publications | Plan du site | Mentions légales | Cadenas fermé