L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
La situation
Radioactivité artificielle
Pressions

La radioactivité nucléaire

Dernière mise à jour : 15/05/2007

Une centrale en fonctionnement rejette en effet dans son environnement de faibles quantités de produits radioactifs qui se diluent dans l’air ou dans l’eau.
Dans l’air, il s’agit de gaz rares (xénon, argon et krypton), halogènes (isotopes de l’iode surtout), de trituim, de carbone 14, de cobalt et de césium. Ces rejets, après un passage dans des filtres qui retiennent la majeure partie de leur radioactivité, sont stockés dans des réservoirs (où leur radioactivité décroît) avant d’être relâchés dans l’atmosphère.
Les rejets dans l’eau proviennent quant à eux des purges réalisées dans les circuits des réacteurs et dans les circuits d’épuration. Ils sont traités, puis ils transitent obligatoirement par des réservoirs de stockage et de contrôle avant d’être rejetés en rivière.

La région Poitou-Charentes compte une centrale nucléaire à Civaux, située dans le sud du département de la Vienne. Cette centrale possède 2 réacteurs ou tranches de 1500 MWe chacune. Les tranches 1 et 2 ont démarré respectivement en 1997 et 1999.
Les informations concernant les rejets radioactifs de la centrale sont régulièrement publiées dans le « Bulletin mensuel de surveillance et de contrôle de l’environnement ». Les données chiffrées ci-dessous sont celles présentées dans le bulletin n°97 de décembre 2006.
Cette surveillance est réalisée par l’exploitant lui-même. Des contre-analyses peuvent être effectuées à tout moment par l’ASN (Autorité de sûreté Nucléaire), organisme indépendant.

Les rejets gazeux radioactifs

Les gaz sont stockés, un mois au minimum, dans des réservoirs. Leur radioactivité décroît naturellement. Après la période de décroissance, ils sont rejetés par la cheminée.

Exemple : Civaux - mesures du mois de décembre 2006
Valeur du mois Valeur des 12
derniers mois
Limite
réglementaire
annuelle
% de la limite
annuelle **
Gaz rares en GBq * 142,2 2 156 330 000 0,653
Halogènes en GBq 0,310 0,552 11 5,019

* Bq (Becquerels) : c’est le nombre d’atomes radioactifs qui se transforment pendant une unité de temps.
1 Bq = 1 transformation par seconde
** C’est le rapport de la valeur cumulée sur la limite réglementaire imposée annuelle ; rapport exprimé en %.

Les rejets liquides radioactifs

Les effluents radioactifs liquides proviennent du circuit primaire. Ils contiennent des gaz de fission dissous (Xénon, Kripton, Iodes), des produits de fission solides (Césium…) et des produits d’activation (Cobalt…)
Le tritium est un radioélément produit au sein de l’eau du circuit primaire. Sa quantité est liée au fonctionnement et à la puissance des réacteurs. Il n’existe aucun moyen de le filtrer.

Exemple : Civaux - mesures du mois de décembre 2006
Valeur du mois Valeur des 12
derniers mois
Limite
réglementaire
annuelle
% de la limite
annuelle *
Somme des radio-
éléments
(hors tritium) en
GBq
0,0465 0,273 222 0,123
Tritium (H3) en
GBq
9 929 53 900 80 000 67,4

* C’est le rapport de la valeur cumulée sur la limite réglementaire imposée annuelle ; rapport exprimé en %.

La radioactivité ambiante

Le rayonnement ambiant est enregistré en continu aux quatre points cardinaux à un kilomètre environ de la centrale. Ces données sont exploitées par la centrale et comparées à la valeur moyenne avant démarrage.

Exemple : Civaux - mesures du mois de décembre 2006
En nGy/heure * Moyenne du mois Valeur moyenne1997
(avant démarrage)
Rayonnement 96 95

* Les rayonnements ionisants cèdent de l’énergie à la matière qu’ils traversent. Ce transfert d’énergie ou dose absorbée par unités de masse s’exprime en Gray (Gy).

La radioactivité dans la chaîne alimentaire

Un contrôle de l’environnement est pratiqué en permanence autour de la centrale de Civaux. Il comprend une surveillance de l’eau, de la flore et du lait. Les valeurs observées sont ensuite comparées aux valeurs obtenues lors de contrôles avant le démarrage de la centrale.

Exemple : Civaux - mesures du mois de décembre 2006
Valeur du mois Valeur moyenne 1997
(avant démarrage)
Eau souterraine Bq/l < 0,37 < 0,64
Lait Bq/l < 0,33 < 0,55
Végétaux * Bq/kg 1 005 1 050

* Pour les végétaux, les mesures de radioactivité varient en fonction des saisons et des conditions météorologiques.

L’IRSN met également à disposition les informations sur la radioactivité dans l’eau, les boues et les sédiments aux alentours de Civaux.

  •  Pour aller plus loin
  • Becquerel : Unité SI de mesure, caractérisant l’activité radioactive d’un élément. Le Becquerel (Bq) est égal à 1 désintégration par seconde.
  • Césium : Numéro atomique 55. Métal rare et toxique dont l’aspect naturel est voisin du potassium (mou, jaune pâle). Il se trouve en traces dans divers silicates et dans un minéral rare, la pollucite. Les isotopes 134 (134Cs) et 137 (137Cs) sont des produits de la fission radioactive dont la période radioactive est de 2,2 ans pour le premier et de 30,17 ans pour le second.
  • Isotope :

    Tout élément chimique est caractérisé par son numéro atomique Z (nombre d’électrons) et son noyau (nombre de neutrons). Un même élément peut posséder plusieurs isotopes, chacun ayant une composition de son noyau différente, à savoir que pour un même Z, la masse atomique A sera différente :

    • Uranium (U) Z = 92, isotopes :
      238U (Z = 92 ; A = 238)
      235U (Z = 92 ; A = 235)
    • Carbone (C) Z = 6, isotopes :
      12C (Z = 6 ; A = 12)
      14C (Z = 6 ; A = 14)
  • MWe : Méga Watt électrique. Le watt est l’unité de mesure de puissance, 1 W = 1 joule/seconde.
  • Radioélément : Élément radioactif naturel ou artificiel.
  • Tranches : Unité de production électrique comportant une chaudière et un groupe turboalternateur. La plupart des centrales comportent 2 ou 4 tranches.
Publications | Plan du site | Mentions légales | Cadenas fermé