L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
Accueil du siteLes enjeuxDéchets
Les enjeux
Déchets

Enjeux de la thématique

Thème Déchets - Edition 2016
Nouveau !
Dernière mise à jour : 29/05/2006

En Poitou-Charentes, comme sur l’ensemble du territoire national, la production de déchets ne cesse d’augmenter et leur traitement devient de plus en plus complexe du fait de leur composition. Il est donc nécessaire d’adapter les capacités de traitement et de mener des actions de prévention visant notamment à réduire la production de déchets. De plus, cette prévention est indissociable d’actions d’information pour d’une part améliorer les comportements et la compréhension du coût du service public des déchets et pour d’autre part réduire les réactions de rejet que rencontre tout nouveau projet d’unité de traitement de déchets.

1 - Renforcer les actions en matière de prévention quantitative (diminuer les volumes produits) et qualitative (diminuer la toxicité) de déchets

  • Inciter les citoyens, les industriels, … à maîtriser leur production de déchets (en volume et toxicité) et les responsabiliser
  • Améliorer la connaissance sur les impacts environnementaux et sanitaires générés par les déchets à partir de leur tonnage et de leur toxicité

2 - Optimiser les équipements et les services sur le territoire et adapter les capacités de traitement face au risque de pénurie des installations dans les prochaines années

  • Maîtriser les coûts de gestion des déchets
  • Rechercher des synergies entre structures publiques et acteurs privés au niveau de chaque territoire pour mettre en place des filières de valorisation ou de traitement communes et pour organiser le transport des déchets en limitant les distances et les volumes transportés
  • Généraliser la mise en place de la « redevance spéciale » par les collectivités locales en direction des producteurs de déchets non ménagers
  • Créer de nouvelles installations de traitement en préconisant une politique ambitieuse de tri, de valorisation et de réduction des volumes stockés

3 - Informer et sensibiliser davantage les citoyens (riverains et vacanciers) mais aussi les pouvoirs publics, les industriels, la grande distribution, les artisans et commerçants sur la gestion des déchets

  • Mettre en œuvre une information et une concertation entre les habitants, les structures publiques compétentes en matière de gestion des déchets et les sociétés privées opérant dans ce domaine en amont des projets.
  • Informer sur les différents types d’installation, le fonctionnement général de la gestion des déchets, les coûts et le financement du service en facilitant la diffusion des rapports annuels des structures compétentes
  • Encourager et communiquer sur l’importance d’acheter des produits qui produiront moins de déchets ou qui génèreront moins d’impact sur l’environnement (matériaux biodégradable, référence aux écolabels officiels, marque NF Environnement, écolabel européen…), sur les démarches de management environnemental et bourses d’échange de DIB, de déchets de chantiers …
  • Approfondir l’analyse des comportements des ménages lors de l’achat et lorsqu’ils jettent les objets pour adapter les actions d’information et de sensibilisation.

4 - Améliorer la gestion des déchets de chantiers, des déchets organiques et des déchets d’activités de soin à risque infectieux (DASRI)

  • Organiser la gestion des déchets sur les chantiers (entreprises du BTP), développer les sites de collecte, de tri et de stockage, harmoniser les conditions d’accès aux déchetteries et valoriser les déchets inertes (recyclage)
  • Valoriser la matière organique en créant une synergie entre les différents producteurs de déchets organiques (les ménages, l’industrie agroalimentaire, la restauration, les agriculteurs…), tout en associant les utilisateurs potentiels des composts produits, afin de réunir les conditions favorables à la mise en place de filières pérennes
  • Faciliter le regroupement, la collecte et le transport sécurisé des déchets d’activités de soins et s’interroger sur la pertinence d’adapter, en région, les Unités d’incinération d’ordures ménagères (UIOM) existantes ou futures pour le traitement des DASRI.
Enjeux régionaux "Déchets"

Ces enjeux ont été identifiés par les différentes acteurs régionaux composant le comité de lecture de la thématique « Déchets » du Tableau de Bord de l’Environnement de l’ORE. Cette écriture consensuelle n’engage cependant pas spécifiquement chacun de ces acteurs.

  • Déchets d’activités de soins : Les DAS sont issus des activités de diagnostic, de traitement, menées par la médecine humaine et vétérinaire, mais également des activités d’enseignement, de recherche, de production industrielle ou de thanatopraxie. Les DAS regroupent 4 catégories de déchets : les déchets d’activités de soins non contaminés et assimilables aux ordures ménagères (plâtre, couches, restes de repas…), les déchets à risques chimiques et toxiques, les déchets radioactifs et les DASRI.
  • Déchets inertes : "Déchets qui ne subissent aucune modification physique, chimique ou biologique importante. Les déchets inertes ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune réaction physique ou chimique, ne sont pas biodégradables et ne détériorent pas d’autres matières avec lesquelles ils entrent en contact, d’une manière susceptible d’entraîner une pollution de l’environnement ou de nuire à la santé humaine." (Directive n°1999/31/CE du Conseil du 26 avril 1999). Ils sont essentiellement générés par les activités du bâtiment (construction, destruction…) et par l’exploitation de mines et de carrières (terrils, déblais, gravats…), bien que tous les déchets produits par ces activités ne soient pas strictement inertes (cas des plâtres).
  • Incinération : Technique d’élimination des déchets ménagers industriels ou hospitaliers (dans des conditions appropriées) qui consiste en leur combustion dans un four adapté aux caractéristiques de ceux-ci.
  • Ordures ménagères : Déchets issus de l’activité domestique des ménages et pris en en compte par les collectes usuelles ou séparatives. Elles sont composées par les ordures ménagères résiduelles, les recyclabes secs et les biodéchets (dont les déchets assimilés collectés en mélange aux déchets des ménages). (source : AREC Poitou-Charentes)
  • Recyclage : Le recyclage est le retour de produits, considérés auparavant comme des déchets, au sein d’une filière de production où la matière première est générée puis transformée en produits similaires. Le recyclage permet ainsi la réintroduction d’un matériau dans son propre cycle de production. Il existe 2 formes de recyclages : le recyclage matière (ou valorisation matière) et le recyclage organique également appelé compostage.
  • Valorisation : Terme général pour l’exploitation de déchets en profitant de leurs qualités, soit pour générer de nouveaux matériaux dans un cycle de production (recyclage), soit à d’autres fins (compost, énergie). Elle englobe ainsi le recyclage matière, le recyclage organique et la valorisation énergétique.
Publications | Plan du site | Mentions légales | Cadenas fermé