L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
Environnement et santé
Ozone (O3)

Données « santé » générales (nationales et/ou régionales)

Dernière mise à jour : 2009

Dans le cadre du Programme national de surveillance des effets sur la santé de la pollution de l’air dans 9 villes françaises (PSAS 9), il est indiqué que :

  • pour des concentrations supérieures à 160 µg/m3 et pour toute augmentation de 100 µg/m3, on note une baisse de 2 à 3% de la fonction respiratoire chez l’adulte et l’enfant au cours d’un effort intense.
  • dans le cadre d’études expérimentales, une exposition contrôlée à l’ozone de 600 µg/m3 pendant 2 heures entraîne une diminution significative de la fonction ventilatoire chez l’adulte.

En région :

Les rapports « Evaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine - Agglomérations d’Angoulême, Niort et Poitiers - Impact à court et long terme » et « Evaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique sur l’agglomération de la Rochelle » font apparaître une estimation de l’impact sanitaire de la pollution par l’ozone par rapport à une situation théorique où la pollution serait très faible (40 μg/m3 ). Ainsi, le nombre de cas attribuables durant l’été se répartit de la façon suivante :

Nombre de cas attribuables à : O3 en été
Angoulême
2001-2002
Niort
2001-2002
Poitiers
2001-2002
La Rochelle
2001
Mortalité toutes causes sauf accidentelles 10,9 7,2 10,0 8,1
Morbidité respiratoire chez les 15-64 ans 1,6 0,5 1,6 1,3
Morbidité respiratoire chez les 65 ans et plus 6,0 3,1 2,5 3

Ce sont les nombres d’événements sanitaires qui seraient théoriquement évités si la pollution était très faible.

Par ailleurs, il y est également noté que la suppression des pointes de pollution atmosphérique (ozone et autres polluants) dépassant les niveaux réglementaires permettrait un gain sanitaire d’au maximum 6 % à 10 % de l’impact total tandis qu’une réduction des niveaux de pollution de 25 % serait accompagnée d’une réduction de 40 % à 75 % des effets sanitaires.

Sources : - Evaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique urbaine - Agglomérations d’Angoulême, Niort et Poitiers - Impact à court et long terme, Institut de veille sanitaire, DRASS Poitou-Charentes, CIRE centre ouest, Institut de Veille Sanitaire, 28 avril 2005, 40 pages. Et Evaluation de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique sur l’agglomération de la Rochelle - Institut de veille sanitaire - DRASS Poitou-Charentes –DDASS Charente-Maritime – août 2003 – 29 pages

Les objectifs du Plan Régional de Santé Publique visent à réduire l’exposition de la population aux polluants atmosphériques dans les villes pour respecter les valeurs limites européennes 2010 pour les polluants réglementés au niveau européen dont l’ozone.

Source : Une construction partagée de la première version du Plan Régional de Santé Publique en région Poitou-Charentes, Préfecture de la région Poitou-Charentes, Direction régionale des affaires sanitaires et sociales Poitou-Charentes, novembre 2005, 70 pages
  •  Pour aller plus loin
  • Morbidité : Nombre de personnes souffrant d’une maladie donnée pendant un temps donné, en général une année, dans une population.
Publications | Plan du site | Mentions légales | Cadenas fermé