L’ENVIRONNEMENT EN POITOU-CHARENTES (http://www.environnement-poitou-charentes.org) L'Etat - membre fondateur Région Nouvelle-Aquitaine
  • Imprimer cet article

Avant propos

Avec le projet de loi constitutionnelle relatif à la Charte de l’environnement, adopté par le Conseil des Ministres le 25 juin 2003, qui sera présenté par le Garde des Sceaux au Parlement d’ici la fin de l’année, le droit à l’information sur son environnement devient pour chaque citoyen un droit constitutionnel.

Mais au-delà du droit à l’information, le droit au débat public et à la concertation en matière d’environnement sont également affirmés, tant par la loi française que par les directives européennes (Directive 2003/4/CE du 28 janvier 2003 concernant l’accès du public à l’information en matière d’environnement, Décret du 22 octobre 2002 relatif à l’organisation du débat public et à la Commisson Nationale du Débat Public, Directive cadre sur l’eau 2000/60/CE du 23 octobre 2000, Convention d’Aarhus (Danemark) du 25 juin 1998 sur l’accès à l’information, la participation du public au processus décisionnel et l’accès à la justice en matière d’environnement,…).

Ces nouveaux droits reposent eux aussi sur l’accès pour tous à des informations fiables, de qualité, validées et compréhensibles.

Dans le cadre du Système d’Information Régional (SIR) mis en œuvre par l’Etat et la Région, l’Observatoire Régional de l’Environnement a la charge d’élaborer le Tableau de Bord de l’Environnement.

Au-delà des informations chiffrées issues des différents dispositifs de mesure et des études réalisées sur la région, « l’Environnement en Poitou-Charentes » (anciennement Tableau de Bord de l’Environnement) permet pour chacune des thématiques de prendre connaissance de l’état de la « ressource » mais aussi des pressions auxquelles elle est soumise et des réponses qui sont apportées.

Son objectif consiste donc à faire émerger une compréhension synthétique, globale, transversale et transdisciplinaire des questions d’environnement dans notre région.

Pour ce faire, la mobilisation de l’ensemble des structures détentrices de données et d’informations est nécessaire pour la valorisation des données mais aussi pour l’expertise qui leur est associée.

La coopération et le travail en synergie de très nombreuses structures recouvrant plus de cinquante personnes a ainsi permis de concevoir, rédiger, relire et corriger cette nouvelle version du « Tableau de Bord ».

Il s’agit donc d’une production collective et partagée qui doit encore évoluer pour permettre :

  • à l’ensemble des citoyens d’accéder à une connaissance globale et synthétique de notre environnement et de son évolution ;
  • aux acteurs publics de programmer, mettre en œuvre et évaluer les politiques adaptées.
  •  Pour aller plus loin
Publications | Plan du site | Mentions légales | Cadenas fermé